Retour
En stock Prix : 55.00 € dont TVA 5.50 % : 2.87 €

Le SA 330 PUMA

Parution du 21/02/2020
Auteur : Fabrice SAINT-ARROMAN
Edition : Collection Profils Avions N°37
ISBN : 978-2-37468-027-9

Conçu pour satisfaire les besoins de l’ALAT (l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, à la recherche d’un nouvel hélicoptère de transport tactique, au lendemain de la guerre d’Algérie), le Puma a été un grand succès dans le domaine militaire, en France et à l’export, mais aussi sur le marché civil.
Il a participé à la plupart des conflits et crises de ces quarante dernières années, des Malouines au Sahel en passant par les Balkans ou l’Angola.
Plus de cinquante ans après son premier vol, et alors que la fin de sa carrière approche, voici pour la première fois relatée en détail l’histoire méconnue de cet hélicoptère à la silhouette pourtant si familière. »

Le tout sur 336 pages avec plus de 800 images et 10 plans, schémas et profils couleurs.

 

Découvrez les 15 pages de ce livre grace au PDF.

 

RÉACTIONS de nos Lecteurs :
- J’ai reçu hier en parfait état les livres sur le Vampire et le Puma ; leur lecture rapide est prometteuse et je ne peux, à nouveau, que féliciter leurs auteurs pour leurs recherches ainsi que les éditions Lela Presse pour la qualité de leurs publications. Ces livres seront des références sur ces aéronefs aux historiques rares. Bien cordialement. Y. DANIELLOU.

- Je viens de recevoir le livre consacré au Puma. J’ai commencé à le feuilleter, c’est un vrai plaisir à découvrir. Merci pour cet ouvrage qui comble une lacune dans la bibliothèque des passions. Félicitations à l‘auteur. E. Sanvoisin.

- Etant un "ancien du PUMA" de 1993 à 2008, c'est avec une certaine émotion et une grande fierté que je parcours les pages de ce magnifique livre. Un grand merci à vous et à toutes les personnes impliquées dans cet ouvrage. Pascal.

 

On en parle  dans la Presse et sur le Net :

- Le SA 330 Puma, conçu en étroite collaboration entre le constructeur et l’Armée de Terre, a été développé pour doter celle-ci d’un moyen essentiel : un hélicoptère voué à la manœuvre de ses unités. Le succès de l’appareil qui en a résulté a contribué à hisser le constructeur français au rang des grands industriels du domaine, et le Puma est à l’origine d’une famille d’hélicoptères particulièrement réussie. Pour ses utilisateurs c’est une machine emblématique, connue pour sa fiabilité sans faille tout comme pour sa polyvalence.
Dans de telles conditions, un livre sur le Puma peut largement être attendu. Et ce livre, eh bien il est là... C’est un bel objet, bien imprimé (même si la police de caractères peut parfois sembler un peu petite) et regorgeant d’illustrations de qualité. Les habitués ne seront pas dépaysés par la maquette, et le format est décidément très agréable à manier. Quant au travail de l’auteur… Fabrice Saint-Arroman, ancien pilote d’hélicoptères et d’avions dans l’ALAT, a mené à bien avec cet ouvrage une tâche impressionnante… qu’à l’évidence le sujet exigeait.
Le livre s’ouvre sur la genèse et le programme du SA 330, que suit une description technique. Visiblement, il y a du travail derrière ces pages : l’auteur est allé chercher les bonnes sources en la matière. Ensuite vient la carrière de la machine. À tout seigneur tout honneur, le chapitre sur l’ALAT est de loin le plus fourni, avec pas moins de 120 pages, mais les autres utilisateurs de tout acabit — étatiques ou non — n’ont pas été oubliés pour autant. De plus, outre les très nombreux insignes qui parsèment les pages (machine militaire oblige), une liste d’appareils est insérée par utilisateur, dans chaque chapitre. Bon… Cela renforce quelque peu l’aspect "catalogue" du livre, mais la consultation des listes n’en est que plus agréable. Et l’on chemine ainsi, tranquillement mais avec un vrai plaisir, dans les pages d’un ouvrage de qualité.
Que dire de plus, qui ne soit la répétition de compliments ma foi bien mérités…
Quelques anecdotes supplémentaires — elles sont rares — auraient certainement été appréciées, car cette machine a été le cadre d’innombrables petites histoires souvent savoureuses. Certes aussi, un chapitre plus touffu sur les Puma de sa Gracieuse Majesté aurait été utile, tant on connaît mal leur(s) emploi(s)… Mais nous ne bouderons pas notre plaisir : nous avons là un travail d’un grand intérêt. D’ailleurs, des livres de ce niveau sur des voilures tournantes, on en redemande. Et le plus vite possible ! © Philippe Boulay - Pour Aérostories.

- Les livres sur les hélicoptères sont rares, il parait que « çà ne se vend pas ». Donc il faut souligner le courage de l’éditeur qui sort cet ouvrage  à contre-courant des tendances.
L’ouvrage commence par la genèse de la bête (24 pages) puis on a le chapitre « développement et commercialisation » c’est-à-dire une brève histoire des variantes du Puma (14 pages), la description technique (16 pages avec plan et 44 photos de détail : cockpit, rotors, turbines, train, soute etc…). Puis on en arrive au cœur du livre avec les utilisateurs opérationnels français (ALAT 122 pages + liste des appareils + 4 profils;  Armée de l’Air et CEV : 24 pages + liste des appareils;) Angleterre : 16 pages + liste des appareils + 4 profils; Roumanie : 8 pages et liste des appareils, autres clients militaires et étatiques : 62 pages + 3 profils; Puma civils : 24 pages. Par contre, outre les anecdotes racontés par les équipages (et vu que le Puma est allé « traîner » dans plusieurs Opex « c’est du vécu »!) on a le plaisir de découvrir au fil des pages les expériences de train automoteur (p22-25), de radar de champ de bataille (p125), de tourelle sous le nez (p218 et 222), des Pumas tigrés (p233, 234, 240), les Pumas de cinéma (p324 : couvre uniquement ceux modifiés en Mi24 A pour « Red Dawn »...mais il y en a bien plus même si il s’agit là du Puma de cinéma le plus spectaculaire) etc… Malheureusement, l’absence de tout index ne facilite pas les recherches si vous recherchez une version particulière!
Je n’ai pas compté le nombre de photos mais à raison d’environ 2 illustrations par page on doit être dans les 600 photos !
Conclusion : Bravo à l’auteur ! Bravo à l’éditeur! Pour ce qui doit être la première vraie monographie en profondeur de cet appareil qui méritait bien que l’on s’y intéresse à fond. Fabrice de Saint-Arroman, Franck Fisher et tous ceux qui les ont aidé (les photos viennent en grande partie des collections privées de ceux qui racontent les anecdotes, au moins pour la partie « française »). A quand la suite, puisque les Super-pumas, Cougars et autres ne sont pas couverts dans ce volume ? © Modelstories 2020.

- Faut se méfier des gros matous patauds qui en théorie ne sont pas des combattants de première ligne mais plus, du moins en apparence des chats chats à leurs mémères...Oui ok mais de fait un Puma ce n'est pas un aristochat mais un félin puissant, endurant et très vagabond dans l'âme...  
Le Puma a fait la Une au moment de son lancement au milieu des années 60, vous savez ces années qui furent les trente glorieuses à papy Charlot, il lui fallait du pur produit national, du 100% made in France, du gaulois pure béret-baguette, du cocorico bien de chez nous, histoire de renvoyer le matériel  Anglais et  Ricains chez eux !...chose faite avec la mise en place d'une industrie aéronautique de pointe et ce dans tous les domaines...ce fut quelques belles réussites et quelques échecs notoires, mais ce fut ce que ce fut !..
Fabrice Saint-Arroman raconte ici dans cet ouvrage l'histoire assez folle d'un hélicoptère multi-rôle polyvalent et dont de nos jours, la descendance assure la continuité tout en côtoyant l'ancien encore en service preuve s'il en est que le père fondateur avait et a encore un sacré potentiel et de beaux restes...
Ouvrage de haut niveau où rien n'est oublié de la genèse des différents projets à la mise en service et toutes les versions possibles, en clair c'est une famille nombreuse bien de chez nous, avec ici et là des branches étrangères...
Le Puma n'est pas commode mais dans le fond il est toujours à la mode et il le prouve encore au quotidien et ce livre riche en détails et en photos en est la preuve de par sa qualité et son contenu. À lire et à découvrir avec passion... © Marc Debeer - Fleuves & Canaux.

- Le PUMA est une légende aéronautique !
Il méritait LE livre que vient de publier Lela Presse.
Ce pavé de 336 pages lui rend un superbe hommage à la hauteur de sa renommée. Les différents chapitres permettent de tout connaitre sur cet hélicoptère et les photographies en nombre permettront à tout un chacun de trouver des idées de décorations ou de détaillages....
Les appareils sont tour à tour décrit par le programme, au sein de l'Alat, de l'Armée de l'Air et du CEV, puis dans la RAF, sous licence roumaine avant de faire un tour d'horizon des Pumas militaires dans le monde puis des appareils civils.
On découvre au fil des pages de véritables pépites comme ces Puma grimés en HIND ou ceux servant sous immat civiles américaines....
Bref, moi qui ait passé quelques heures sur les tarmacs ou dans les airs en sa compagnie, je me suis vraiment régalé à lire ces quelques pages !.... © Christophe Verdoux pour small-tracks.org - master194.com - fighters.forumactif.com.

- Il est sans doute l'un des hélicoptères les plus célèbres de l'armée de Terre française et, pour deux générations de militaires a été l'accompagnateur fidèle de toutes les OPEX, d'Afrique aux Balkans et au Moyen-Orient. Ce beau volume lui rend un légitime hommage.
En 10 solides chapitres, Fabrice Saint-Arroman nous décrit toute l'histoire du Puma, de l'expression de besoin par l'ALAT pour un nouvel hélicoptère de manœuvre au début des années 1960 à son emploi dans le secteur civil en passant par son utilisation par d'autres pays. Tout le processus de développement est détaillé et certaines caractéristiques techniques décrites, ainsi que les efforts de commercialisation (couronnés de succès). L'auteur présente ensuite les différentes missions confiées aux PUMA ("Les douze travaux du PUMA"), puis les nombreuses unités successivement dotées de cet hélicoptère, avec les insignes des formations et de superbes photos des appareils, en métropole comme outre-mer. Il revient ensuite sur son empli opérationnel en OPEX. Nous ne le contredirons pas : "L'histoire des Puma de l'Alat, c'est un peu celle de l'armée française de ces quarante dernières années, tant la carrière de l'hélicoptère de manœuvre est indissociable de la plupart des opérations extérieures (aux deux notables exceptions près du Liban et de l'Afghanistan)". Un chapitre est consacré à la présence de l'appareil au sein de l'armée de l'Air (avec présentations des différences et variantes), et au sein du centre d'essai en vol de la DGA. Quelques 80 pages sont ensuite consacrées au Puma dans les armées étrangères, Royaume-Uni bien sûr, mais aussi Roumanie, Afrique du Sud, et dans plus de 35 autres pays sur tous les continents, jusqu'au lointain Népal. L'album se termine sur l'emploi dans le secteur civil, qu'il s'agisse des grandes compagnies pétrolières, du transport de matériel, de la lutte contre l'incendie ou des missions humanitaires.
Au bilan, un très bel album, richement illustré (outre les photos, quelques très beaux profils), extrêmement précis, qui aura pour certains un petit air de nostalgie mais qui apportera de multiples informations sur l'ALAT et sera tout aussi utile à ceux qui s'intéressent aux matériels qu'à ceux qui étudient les OPEX. © Rémy pour Guerres & Conflits.

-  A défaut d’être un appareil techniquement révolutionnaire, le Puma n’en reste pas moins un acteur de premier plan dans nos forces. Après le premier vol du prototype 01 le 15 avril 1965, le programme s’est adjoint la coopération de Westland qui participa à la production britannique du SA 330 à hauteur de 27%. Aux huit appareils de présérie ont succédé quelque 840 machines de série (dont 684 assemblées par Aerospatiale et Westland), une belle performance pour un hélicoptère de manœuvre initialement conçu pour l’ALAT.
Genèse du programme et description technique de la machine et de son groupe moteur ouvrent cet imposant ouvrage, la pièce de choix étant bien sûr la carrière opérationnelle dans l’ALAT avec pas moins de 120 pages qui couvrent toutes les versions (Pirate, PC, opérations spéciales, Orchidée…) et les théâtres d’opération (Golfe Persique, Afrique, ex-Yougoslavie, outre-mer), le tout soutenu par une formidable sélection photo qui présente toutes les couleurs portées par les Puma, avec une double page de profils. Comme pour toutes les parties, la liste des machines complète ce chapitre dense.
Suivent l’armée de l’Air et le CEV (39 pages) avec les machines, les unités et les missions et six pages sur les différents standards. Puis arrivent 16 pages sur les Puma britanniques, avec liste et profils, 8 pages de Puma roumains et l’impressionnant catalogue des Puma militaires et étatiques qui commence par l’Afrique du Sud (hors Oryx). La liste se termine par les machines civiles, dont celles utilisées par la Navy pour le Vertrep, les prospects, le travail aérien, les humanitaire et le témoignage d’un pilote ALAT.
L’auteur est un ancien des Puma, il connait bien la machine et l’aime, ça se sent à l’approche du sujet. Le texte est sérieux, la couverture du sujet complète et l’iconographie très bien choisie pour présenter un maximum d’appareils et de configurations, tous pays confondus. © Sam Pretat pour AIR FAN.

- Puma, mon ami…
Mon premier contact avec le Puma remonte à 1977. Sur la BA 126 de Solenzara, c’est là que je le découvrais pour la première fois. Equipé en SAR sur le parking de l’ELAS 1/44, je suis monté avec respect à l’intérieur. Vingt et un ans plus tard, j’exercerai mes talents pendant trois ans au sein de cette unité. A cette date, le Puma serait devenu pour moi un vieux et solide compagnon.
La sortie de ce livre était attendue avec impatience. Qualifié en 1984, je l’ai piloté sous toutes les latitudes au sein de l’ALAT et de l’Armée de l’air. J’ai retrouvé dans cet ouvrage une clarté identique à celui consacré à l’Alouette III (Lela-Presse). Il débute par la genèse de l’appareil, son développement (et oui, il y a bien eu un Puma à chenilles !) et sa commercialisation. Ensuite il nous dépeint sa carrière au sein de l’ALAT et de l’armée de l’air. Dans la troisième partie, nous sont présentés les autres utilisateurs militaires (dont la RAF) et civils du Puma. La fin du livre est un témoignage d’affection.
Doté d’une riche iconographie, il se lit sans peine. Çà et là, de courts récits illustrent les mille et une missions terre et air remplies avec fidélité et fiabilité depuis sa mise en service. L’auteur, Fabrice Saint-Arroman, a fait une très belle carrière dans l’arme du matériel (les « petits gris », comme ils sont surnommés) où il a exercé les fonctions de mécanicien et de pilote. Il était donc particulièrement qualifié pour nous montrer toutes les facettes de cet appareil qui restera dans les mémoires. Particulièrement bien conçu, cet hélicoptère a suscité chez ses équipages une confiance méritée. Il laissera un vide à son départ. A la lecture de ce livre, vous saurez pourquoi. © Henry-Pierre Marquis - LE TRAIT D'UNION.

 

- Enfin un livre sur le Puma, et il est complet ! Premier hélicoptère de manœuvre de construction française, ce qui est finalement son principal record, le Puma a fait les grandes heures de notre ALAT, et pour cause : elle était à l’origine du cahier des charges. Depuis plus de cinquante ans, le Puma continue à remplir sa mission et comme c’est une bonne machine, elle a naturellement trouvé sa voie vers de nombreux clients à travers le monde, sur tous les continents.
Compact, dense et formidablement illustré, ce pavé décrit la machine, sa carrière opérationnelle et ses utilisateurs. Pas moins de dix chapitres pour ce faire, depuis la genèse et le développement jusqu’au pilotage en passant par un descriptif technique, les principaux utilisateurs (ALAT, armée de l’Air et CEV, la RAF et la Roumanie), les autres utilisateurs militaires et étatiques (Afrique du Sud au Zaïre) et les clients civils avec leurs missions spécifiques.
L’auteur connait bien le sujet (il l’a piloté) et il aime cette machine qu’il présente avec une foule de détails et d’anecdotes. Evidemment, la partie ALAT est la plus complète (120 pages) avec les missions, les Opex, les configurations, les engagements… avec, comme pour chaque utilisateur, la liste détaillée des machines en service et une iconographie également très riche. Armée de l’Air et CEV sont aussi très bien couverts (39 pages), avec encore une belle sélection de livrées présentées avec des profils de belle taille. Le partenaire britannique n’est évidemment pas oublié, les Puma de Sa Majesté couvrant 16 pages très colorées, avec les différentes versions utilisées par la RAF. Concernant les machines roumaines et sud-africaines, l’auteur aborde les divers programmes de conversion, sans entrer dans le détail pour les Oryx toutefois.
Les amateurs de voilures tournantes trouveront ici leur bonheur, l’ouvrage rend parfaitement compte de la longue et active carrière du Puma sous toutes les latitudes. © Sam Pretat - COCARDES

 

  • Format : A4
  • Nombre de pages : 336
  • Nombre d'images : 800
  • Langue : Français
  • Nb profils couleur : 20
En stock Prix : 55.00 €
Partager à un ami

Les suggestions Avions-bateaux :

  • VAMPIRE et MISTRAL Français. Tome 01

    59.00€ TTC
  • Les C-47 sous nos Cocardes.

    59.00€ TTC
  • Le Flamant & ses dérivés.

    59.00€ TTC
  • Les Hydravions de la Luftwaffe. Vol.02. Epuisé !

    55.00€ TTC
  • Les Hydravions de la Luftwaffe. Vol.01. Épuisé !

    53.00€ TTC
  • Le MORANE SAULNIER MS-760 PARIS

    55.00€ TTC
  • Le Focke-Wulf 200 Condor.

    55.00€ TTC